Yoga Nidra

Centre de Yoga de Bernissart

 

NIDRÂ YOGA

( Généralement appelé Yoga nidra - Yoga du sommeil)

 

Être en équilibre entre l'éveil et l'endormissement

 

Selon l’enseignement de Christian TIKHOMIROFF ( Centre de formations F.F.E.Y. )

 

(Les séances sont dirigées par Sylvie et Jacques).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Nidrâ Yoga traditionnel n'a rien à voir avec une pratique visant à améliorer la qualité du sommeil même si cela peut être un effet de cette pratique. C'est la récupération moderne du « yoga nidra » qui en fait une

« technique pour mieux dormir ». Le Nidrâ Yoga est une pratique de concentration/méditation/contemplation à part entière et qui ouvre la porte à l'expérimentation consciente de l'état de rêve et du sommeil profond.

 

Les Hindous définissent non pas deux, mais quatre états de conscience :

  • les deux premiers correspondent à la veille et au sommeil,
  • le troisième correspond au phases de rêve qu’ils identifient comme un état de conscience spécifique distinct du sommeil "calme",
  • le quatrième état est appelé "sommeil conscient", c’est le Nidrâ Yoga, une technique du Râja Yoga (ou Yoga Royal), codifié par Patañjali dans ses Yoga Sutra et nommé également Ashtau Añgani Yoga (ou Ashtañga Yoga), les huit membres du yoga.

 

Le Nidrâ Yoga est une des principales formes traditionnelles du yoga qui s’apparente d’un point de vue médical au stade 1 (et parfois au stade 2) du sommeil lent.

Selon la philosophie indienne, Nidrâ est la déesse du sommeil ; Yoga est la discipline spirituelle qui permet l’union de notre conscience individuelle avec la Conscience Universelle.

Le Nidrâ Yoga est un état de communion directe avec l’énergie de la Conscience Universelle.

On le considère un peu à tort comme un véritable état de sommeil, certains disent même que c’est la "maîtrise du sommeil".

Cependant, certaines personnes peuvent y trouver un moyen d’apaiser leur système nerveux, en sachant qu’au final, les seules conditions pour s’endormir sont, avant tout, d’avoir sommeil et de pouvoir s’allonger confortablement et en sécurité.

 

Lorsqu’on s’ennuie dans son lit, il est toujours préférable d’en sortir !

 

 

 

La pratique d’une séance de Nidrâ Yoga.

 

Une séance peut être assez courte

(environ 15 minutes) mais peut également

être prolongée jusqu’à 45 minutes, voire plus d'une

heure, selon l’habitude des pratiquants.

 

Le Nidrâ Yoga se pratique allongé sur le sol,

enveloppé dans une couverture, en position

shavasana : bras et jambes allongées mais

suffisamment écartés pour éviter tout contact

avec le reste du corps.

Il se développe en différentes phases, selon les séances proposées :

 

1.La relaxation.

Il s'agit tout d'abord d'écouter les bruits extérieurs, de sentir son corps allongé, les points de contacts avec le sol, le flux et le reflux du souffle.

2.Le sankalpa ou pensée positive.

C'est une phrase qu'on se choisit soi-même, correspondant à un désir de progrès personnel qui émerge de soi. On répète cette pensée durant un moment calme.

3.La rotation de la conscience.

L'attention se concentre sur le corps : c'est un long voyage de la conscience à travers les différentes parties du corps, puis du corps entier dans sa globalité.

4.Les sensations par paires opposées.

Il s'agit cette fois d'un voyage de la conscience parmi un ensemble de sensations, d'abord d'un caractère physique (sensation agréable/douleur, chaleur/froid, légèreté/lourdeur, etc) puis d'un caractère plus mental (calme/stress, agréable/désagréable, etc.).

5.La rotation de la conscience dans le souffle.

C'est la prise de conscience du souffle à travers le nombril, la poitrine, la gorge, les narines, en comptant les respirations ; l'intériorisation du mental est ainsi accentuée.

6.Les images rapides.

C'est l'énumération d'une série de différents objets selon une succession rapide et rythmée pour activer le mental. On commence souvent par l'évocation de la mer, la nuit, la lune qui aide à rentrer dans l'inconscient fondamental.

7.Les images symboliques.

Il s'agit cette fois d'assembler les images sélectionnées en fonction de leur symbolisme universel et des associations puissantes qu'elles suscitent, en une histoire suivie. Le but étant d'arriver à une sensation de paix profonde et d'harmonie.

8.Le sankalpa.

C'est dans ce climat privilégié qu'est libérée la pensée positive ou sankalpa.

9.L'espace intérieur ou transition.

La conscience est ramenée à cet espace noir en face de nos yeux fermés ; c'est une technique très puissante d'immobilité. Le corps devient statue, le mental s 'arrête lui aussi.

10.Le retour.

Progressivement, la conscience est ramenée à l’état de veille par l’écoute des bruits extérieurs, des sensations du corps, de l’environnement puis par l’ouverture des paupières et le retour à une position assise.

 

L'action du Nidrâ Yoga.

 

Il est une traversée de nos différents corps :

 

  • Corps physique par la rotation de la conscience dans les différentes parties du corps.
  • Corps énergétique ou prânique par le contrôle respiratoire.
  • Corps mental et émotionnel par l'évocation d'images rapides et émotionnelles.
  • Corps psychiques ou corps de rêve par l'évocation d'images symboliques.
  • Corps de lumière par l'accès à la méditation avec les symboles.

 

Le Nidrâ Yoga met en harmonie nos différentes horloges internes parce qu'il nous re-centre. Il opère une triple relaxation physique, émotionnelle, et mentale.